Perrasie

De WikiGargillon


Perrasie
Blason perrasie.png
Le blason de la Perrasie, représentant les peuples marhands
Devise : Non Communiqué
Administration
Gouvernement : fédération de cités-états
Souverain : Elgire de Gaëtmol
Langue : Humain
Capitale : Port-Clérus
Démographie
Population : ~ 1 000 000
Gentillé : Perrasiens

La Perrasie est un royaume humain du nord-est de Gargillon. Elle occupe toute la pointe ainsi que les plaines continentales. C'est ainsi le royaume le plus oriental, et ce dernier est organisé en cités états administrées par la puissante guilde des marchands. Ce pays est très connu pour sa puissance navale, ses mages et son commerce. La Perrasie a été récemment annexée par l'Arthon après une guerre fulgurante, affaiblie par des querelles sécessionnistes violentes entre cités-états. Cependant, la guilde des marchands ainsi que de nombreux Perrasiens refusant le joug Arthonnien continuent de prospérer sur les côtes en tant que peuple nomade, vivant sur les immenses navires qu'ils ont pu sauver de la guerre.

Géographie

La région est essentiellement plate, avec peu de massifs montagneux. Seules les Dunes de Willmar et quelques autres endroits offrent un dénivelé non négligeable. Les terres sont traversées par un unique fleuve, la Jormane qui prolonge l'Étoile de l'est vers le nord à partir du lac Seuth

Les terres appartenant à la Perrasie occupent une superficie telle, qu’elle est la région la moins grande des trois royaumes humains. Elle est également la plus septentrionale, possède une frontière avec l'Arthon et une petite bande avec le Boquéron au sud, où les dunes de Willmar forment une frontière naturelle. Le fleuve principal traversant le pays est l'Étoile de l'Est qui se prolonge jusqu'au lac Seuth. La Jormane lui succède au nord du lac et amène l'eau jusqu'à l'embouchure à Port-Gart. Les terres sont plutôt propices aux cultures, même si le relief plus accidenté et les bords de mer rocheux ne permettent pas de grandes plaines agraires comme en Arthon. Les reliefs sont diversifiés, allant des grandes plaines dans le bassin de Seuth, au centre du pays, des côtes escarpées et rocheuses au sud-est jusqu’à des vallons accidentés au sud de Clérus, à l’approche des collines de Willmar. La Corne Bleue est une particularité géographique et géologique de Perrasie. Elle se situe sur la pointe sud-est du pays. Son nom prend origine aux premières observations des colons dans la région qui ont trouvé des réserves de cuivre, mais dont l’extraction est difficile.

On trouve des témoignages expliquant que les premiers hommes à boire l’eau de cet endroit étaient pris de convulsions, d’irritations et de morts prématurés. Rapidement, les locaux pensaient cet endroit maudit, avant que les érudits et mages qui s’y sont intéressés montrèrent que l’eau était en effet empoisonnée par une substance jusqu’alors inconnue. Mais entre les premiers morts et la conclusion des mages, les locaux ont réussi à s’adapter et à tolérer cette substance : à faible dose d’abord, puis à des concentrations plus hautes. Le lac Seuth, quant à lui, est une étendue d'eau qui couvre près de 20% de la superficie de la Perrasie. Sa formation date d'un ancien glacier, qui s'étant formé, créa une dépression dans le sol, permettant une grande retenue d'eau lors du réchauffement de cette partie du territoire.

Histoire

Premiers colons

Datant de l'âge de la Fracture, les humains sont des terres elfes (actuellement Bragorn). Ne pouvant que se diriger au nord (le sud étant occupé par les peaux vertes), les quelques colonies fondées sont assez éphémères : le nord de l'île est occupé par des dragons. Or, cette menace inquiéte également les peuples elfes, qui sollicitent une nouvelle coalition avec les humains. Cette coalition se fissure au moment où les Nolidrims décident de couper toute communication avec l'extérieur.

De par leur situation, où les peuples humains doivent faire face seuls aux dragons, le développement de techniques et stratégies dédiées à leur élimination, ainsi que le développement de la magie a joué considérablement en leur faveur. Alors que Kahn Hulgat et Brava d’Ormir sont connus pour être les précurseurs chasseurs de dragons, Moldor Goddhart acquiert une renommée en chassant les derniers dragons.

De courageux chasseurs de dragons virent le jour et arrachèrent victoire après victoire aux puissantes créatures. La magie humaine prit son essor, révélant aux hommes un potentiel jusqu’ici insoupçonné. Le dernier chasseur de dragon, et à mes yeux le plus grand, fut Moldor Goddhart, un homme courageux qui chassa les dernières bêtes de nos terres.
Sélifer, Mémoires

Premier Royaume

Sa fondation date de 1012 lorsque la Guilde des Marchands réussit à unifier les duchés, cités états et principautés qui s’étaient développés dans la partie est de l’île. C’est d’ailleurs à ce moment que la nation choisit le blason bleu rouge et jaune.

La Perrasie fut la dernière nation à être créée après celle du Boquéron et de l’Arthon. La naissance de ces trois nations humaines mit fin définitivement à ce que l’on peut nommer l’ âge des Héros. Les humains entrèrent ainsi dans l’ère que l’on appelle communément l’ âge des Royaumes. Il s’agit du troisième âge compris dans l’ère de l’Équilibre.

L’histoire de cette toute jeune nation a été particulièrement tumultueuse, traversée par des conflits internes ou liés à ses voisins. Lors de la promulgation du décret, le 12 Octobre 1012 par la guilde des marchands, les cités de Port-Gart ainsi que de Lothberg entrèrent en rébellion, refusant que la capitale administrative soit transférée à Port-Clérus, qui était jusqu’alors une petite cité en effervescence. S’en suivit un conflit armé durant trois mois principalement concentré sur les rives de la Jormane, notamment aux abords du village de Salsburg. La première semaine de Février fut fatale pour les forces armées de Lothberg et de Port-Clérus : les fortes pluies de l’été 1012 ainsi que le froid glacial de l’hiver eurent raison de l’approvisionnement en ressources, alors que le sud jouissait alors d’une liaison commerciale avec le Boquéron. Le 5 Février 1013, les forces sécessionnistes capitulent. Le traité de Salsburg est signé mettant fin aux querelles internes.

Première guerre du monde humain

Le 3 Juillet 1054, alors que la Guilde des Marchands continua à faire prospérer la Perrasie, cette dernière décida de déclarer une guerre surprise au Boquéron. En moins de quatre mois, la Perrasie réussit à prendre le contrôle des dunes de Willmar ainsi que de la ville de Yrelia. L’Arthon, d’abord neutre, finit par intervenir en reprenant le contrôle de la partie ouest des dunes. Le 16 Janvier 1055, un traité de paix à Yrelia fut signé par les trois nations représentés par Karmeric II pour l’Arthon, le chef du clan Udvek, ainsi que le représentant de la guilde des marchands.

Organisation en cités-états

Seconde guerre du monde humain

À la suite de la proclamation du bourgmestre de Lothberg Elgire de Gaëtmol comme héritier de la province de Gart, donc de près de la moitié du pays, s'en suit une guerre civile. Les troupes perrasiennes se déchirent notamment à Trost, où une bataille, faisant suite à l'explosion de la tour du conseil des mages, entraîne la prise de la ville par les forces alliées au Bourgmestre.

Face à cette clameur insurectionnelle, l'Arthon annexe une partie de la cité, le temps que la guerre civile ne s'estompe, puis conquiert le reste du pays, selon le projet d'unification des mondes humains du souverain du royaume arthonnien, Karméric III. La Perrasie ploie le genou lorsque la capitale Port-Clérus rend les armes, dans le cadre du siège de Port-Clérus, et que les troupes arthoniennes pénètrent dans la ville.

Cet évènement marque le début de la domination arthonienne, mais marque également les esprits puisque la muraille perrasienne tombe en même temps qu'une partie de la ville sous les flammes d'un dragon. C'est le premier qu'on aperçoit depuis plus de temps que mémoire d'homme ne peut retenir.


La Résistance Perrasienne

Politique & Administration

La capitale administrative est Port-Clérus, mais Lothberg était l'ancienne capitale avant son transfert. Lors de l'organisation en cité-états, une certaine décentralisation des pouvoirs permet aux bourgmestres d'avoir une influence importante.

Politique et relations extérieures

La population Perrasienne est essentiellement composée d'humains, ce qui n’exclut pas la présence d'autres races, mais dans de très faibles proportions : royaume assez marchand et ouvert à l’extérieur, il n’était pas rare de croiser des non-humains dans les grandes villes portuaires. Néanmoins, l’arrivée de la guerre a fait fuir la plupart des visiteurs étrangers.

Voici un bref résumé des relations avec les autres races :

  • Elfes (Melidrims et Nolidrims) : Peu d’elfes se montrent en Perrasie. La plupart des habitants ruraux gardent une rancoeur liée à l’expulsion des humains à travers la tradition orale, mais les habitants des villes (et plus encore, portuaires) ont l’habitude de voir quelques marchands elfes venir commercer et profiter de l’économie Perrasienne.
  • Nains : Les habitants n’ont pas d’à-priori sur eux. L’éloignement géographique empêche d’avoir des contacts réguliers. La connaissance sur les nains est essentiellement enrichie par les histoires orales et les témoignages qui se déforment au cours du temps, ainsi que les quelques marchands de leur peuple s’aventurant aussi loin à l’est
  • Elfes Noirs : Ils leurs sont inconnus, rare sont les personnes ayant connaissance d’eux.
  • Gobelins : Certains gobelins voyageurs ont déjà fait parler d’eux à Port-Clérus. Ils sont assez populaires dans le folklore local.
  • Trolls et Orcs : Ils ne font partie que des contes et légendes racontées pour le divertissement.

Population & Société

Répartition de la population

Les principales villes constitutives de la Perrasie sont Port-Clérus, Lothberg, Port-Gart, Trost et Brugg. Néanmoins des villages plus petits jouent un rôle important au vue de leur localisation : Salsburg pour sa traversée de la Jormane, ou bien Hélongar pour son château.

La Perrasie compte un nombre non négligeable de mages, en effet, la ville de Trost est connue pour sa grande académie de magie, ainsi que sa tour du Conseil.

Personnages plus ou moins remarquables

Économie

La Perrasie est essentiellement marchande.

Culture

Quelques traditions et coutumes sont décrites ci-dessous. Elles peuvent être altérées suite à l'annexion du territoire par l'Arthon

Le voyage du solstice (Port-Gart)

La ville de Port-Gart est régulièrement plongée dans un épais brouillard, surtout en période hivernale, lorsque les courants d’air tiède provenant du Boquéron rencontrent les vents froids du nord. C’est dans ces circonstances que le voyage du solstice est organisé dans la ville le soir de la dite journée.

Les habitants de la ville, ainsi que les villages aux alentours se retrouvent autour de la Jormane, dès que le soleil se couche. Des lanternes sont allumées afin d’éclairer toute la partie du fleuve qui passe par la ville. Puis, chaque personne participante dépose un petit socle en bois creux dans lequel est mis une bougie. Le courant les emporte, et finissent par disparaître dans le brouillard.

Cette fête est l’occasion pour toutes les personnes de se retrouver, mais également pour initier les enfants au travail du bois. Assez connue à travers toute la Perrasie, elle trouve ses origines peu de temps après la constitution de la ville, lorsque des bateaux de pêcheurs partant au lever du jour, ne revinrent jamais. Initialement organisée pour le deuil des disparus, elle s’est petit à petit transformée en fête conviviale. Le deuil s’est également transformé en mysticisme : nul de sait ce que sont advenus des pêcheurs disparus, et personne ne sait ce qui s’y trouve au delà du brouillard. Un semblant de paradis ?

Le banquet flottant (Trost)

Organisé tous les deux ans, un en hiver et l’autre en été, le banquet flottant de Trost se déroule sur le marché flottant de Neghir, et est prolongé sur une partie de la baie en fonction de l’affluence. Elle dure une journée entière.

L’évènement est l’occasion pour tous les marchands et voyageurs de se réunir lors d’un repas commun où tous les produits du terroir Perrasien sont présents afin que les personnes n’ayant pas accès toute l’année puissent découvrir et en profiter. En plus des aliments produits en Perrasie, certains produits sont importés de Boquéron, voire même de Bragorn.

C’est également l’occasion pour les promotions Eau et Terre de l’académie de magie de montrer leurs compétences au reste des participants. Les mages Eau peuvent appliquer leurs connaissances en s’assurant que le niveau d’eau de la Baie reste stable pendant toute la durée de l'événement, tandis que les mages Terre font apparaître temporairement le mobilier pour accueillir le public et la nourriture.

Les origines du banquet sont à trouver du côté de l’académie de magie. Cette dernière utilise de nombreux produits exotiques, qui ne pouvaient être trouvées dans la région jusqu’à la création du jardin éponyme, fermant une partie du Lac Seuth pour créer la Baie de Neghir. Avant la création du dit jardin, les mages faisaient appel à de nombreux marchands. Ces derniers revenaient avec les produits en question, mais suscitait la curiosité grandissante des habitants. L’académie décida donc de transformer le jour d’approvisionnement en ressources en banquet convivial.


La Foire des artisans (Brugg)

La foire des artisans de Brugg est organisée chaque année vers la fin du mois de Septembre. Tous les artisans de Brugg se regroupent sur la Grand Place vidée pour l’occasion. Les habitants, marchands et voyageurs peuvent ainsi visiter le savoir-faire de la ville. A quelques reprises, certains artisans extérieurs sont invités, afin d’échanger sur les techniques de fabrication. Les origines de cette foire sont cependant assez floues : certains supposent qu’il s’agit là du bourgmestre de l’époque, voyant Port-Clérus prendre de l’importance, décida de montrer que sa ville était toute aussi importante.

La fête de l’Unification

La fête de l’unification est une journée crée par la guilde des marchands dès l’unification des différentes cité-états pour former la Perrasie. Fêtée dès 1012 après la promulgation du décret, elle fut organisée chaque année qui suit, malgré le conflit intérieur avec les cités de Lothberg et Port-Gart. En effet, les populations de ces villes fêtaient sobrement voire pas du tout durant les premières années. Il faut attendre une quinzaine d’années après pour que cette fête soit célébrée partout dans le pays.

Dans la capitale Port-Clérus, les rues sont décorées et les habitants se retrouvent sur les grandes places à proximité de chez eux. Les plus chanceux trouveront une place sur la colline de la gouvernance, où des mages spécialement invités pour l’occasion tireront des feux d’artifice la nuit tombée, illuminant le ciel de la capitale.